Investissement locatif

Loi Pinel et investissement locatif

Il s’agit bien évidemment du principal attrait de la loi Pinel. L’investissement locatif est le rêve de nombreux Français, mais par peur d’une augmentation de leurs impôts, très peu osent franchir le pas. Depuis ces dernières années, les gouvernements successifs ne cessent d’annoncer de nouvelles mesures afin d’inciter les acheteurs à investir dans la location : dispositifs Scellier, Girardin, Borloo, Duflot… et aujourd’hui Pinel ! Mais que promet réellement cette nouvelle mesure ?

Principe de la loi Pinel pour l’investissement immobilier

Répondre à la demande locative croissante des Français voilà l’objectif principal de la loi Pinel. Ces dernières années, étudiants, retraités, salariés ont de plus en plus de mal à trouver un logement en location dans les grandes métropoles comme Paris, Lyon ou Marseille. Un mal qui ne peut être enrayé que par l’encadrement des loyers (souvent abusifs dans les villes où les demandes de location sont importantes), mais aussi en encourageant l’achat de logement au profit d’un investissement locatif.

En investissant avec Pinel l’acheteur pourra bénéficier d’avantages fiscaux. Plusieurs conditions devront alors être respectées :

  • Acheter un bien immobilier entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016
  • Louer son logement pendant 6, 9 ou 12 ans
  • Le logement devra répondre de la norme RT 2012 ou au label BBC
  • Le bien devra être loué nu
  • Le logement devra se situer dans les zones A bis, A, B1 ou B2 (sur agrément).
  • Les loyers seront alignés aux plafonds réalisés par zones géographiques
  • Les ressources du locataire ne devront pas dépasser un certain plafond
  • Enfin, le prix de l’achat sera plafonné au prix par mètre carré de surface habitable de 5 500 euros.

Placement locatif avec Pinel : les grandes nouveautés

Le dispositif Pinel comprend deux grandes nouveautés qui ne pourront que séduire les investisseurs. La première, citée brièvement au-dessus, concerne la durée d’engagement locatif. Alors que la loi Duflot n’avait qu’une seule possibilité, 9 ans, la nouvelle loi offre un choix : 6, 9 ou 12 ans.

Trois options pour trois réductions d’impôt différentes, respectivement de 12, 18 ou 21%, calculées d’après le prix de revient du bien.

Deuxième nouveauté et pas la moindre : l’acheteur pourra louer son bien à un membre de sa famille, un ascendant ou descendant.

De cette façon, l’investissement locatif pourra par exemple faire économiser la location d’un logement par les parents à un étudiant, tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt. Il s’agit là d’une économie de taille qui sera sans aucun doute très largement appréciée par bon nombre de familles.

La loi Pinel en outre-mer
Défiscalisation Pinel